EXPO: BLACK PANTHERS LIVES MATTER

Racisme d’Etat, discriminations, crimes policiers… Près de 5 décennies après la naissance des Black Panthers, leurs combats sont plus que jamais d’actualité. Réalisée en 2016 à l’occasion des 50 ans du BlackPanther Party, par le photographe Karim Brikci Nigassa et le dessinateur Manu Scordia, l’exposition «Black Panthers Lives Matter» revient sur l’histoire de ce mouvement né à Oakland en 1966. Il s’agit de tirages photographiques des lieux historiques sur lesquels les scènes d’époque sont reconstituées en dessin. La combinaison des deux aspects de ce travail a pour objectif de vous plonger dans l’ambiance d’Oakland de ces années de lutte du BPP et de vous faire découvrir ou redécouvrir un épisode important de la lutte contre la discrimination raciale au Etats-Unis. L’exposition sera à Kuumba du 14/09 au 13/10.Vernissage le 14/09 à 18h30.

Le Black Panther Party (à l’origine le Black Panther Party for Self-Defense) est un mouvement révolutionnaire de libération afro-américained’inspiration marxiste-léniniste et maoïste, formé en Californie le 15 octobre 1966 par Bobby Seale et Huey P. Newton. Il a atteint une échelle nationale avant de s’effondrer à cause de tensions internes et des actions menées par l’État, en particulier par le FBI (arrestations et agitation de factions rivales via des infiltrés)[réf. nécessaire]. L’organisation est connue pour son programme « Free Breakfast for Children », l’utilisation du terme « pigs » (cochons) pour décrire les agents de police corrompus ainsi que pour avoir apporté des armes à feu à l’assemblée législative californienne. Le mouvement a hérité de la tradition maoïste et a fortement influencé les mouvements anti-impérialistes ultérieurs1.